Printemps à Fontcouverte

Quelle chance d’avoir encore trouvé une semaine libre en juin 2021 dans le gîte du Pré Clarée, à Névache-Roubion! Le confinement s’assouplissant progressivement, les innombrables frustrés de voyages et de grand air ont été pris d’une irrésistible envie de bouger. Aussitôt que nos autorités sanitaires ont fait tomber les barrières de nos limites de confinement, les locations -toutes catégories confondues- se sont très vite remplies d’amoureux de la nature, pressés de se lancer sur les sentiers pour un grand bol d’air. La Vallée de la Clarée attire ceux qui recherchent une nature préservée. Elle nous offre en prime des paysages de haute montagne d’une très grande beauté. Nous faisons partie de ses admirateurs. Nous aimons y fêter toutes les saisons! En ce début de juin 2021, nous venons y célébrer le nouvel habillage vert tendre des mélèzes et les jonchées de fleurs multicolores, semées à gogo dans la moquette drue des herbages enfin reverdis!

C’est en arrivant sur place que nous apprenons que la Haute Vallée de la Clarée serait interdite à la circulation du 7 au 10 juin pour le tournage de nouveaux épisodes de la série Alex Hugo... Nous n’avons donc que trois jours, au total, pour accéder aux balades se situant au-delà de Fontcouverte. Mais heureusement, toute la région est magnifique aux alentours et les plans B ne manquent pas!

Pour commencer, nous faisons simple: nous nous concentrons en priorité sur la Haute Vallée de la Clarée allant du Plan Lacha à Fontcouverte (sa cascade, sa chapelle). Nos trajets restent modestes. Ils tiennent bien sûr compte des distances et des dénivelées. Mais aussi et surtout du temps supplémentaire nécessaire pour admirer à loisir tout ce qui nous entoure et assouvir notre immense besoin de rapporter, sous forme d’images, tout ce qui nous émerveille! Cela fait de nous des randonneurs très, très contemplatifs et particulièrement lents!

Carte des balades de la Vallée de la Clarée

Des chalets de La Meuille à Fontcouverte

En ce mois de juin la météo est capricieuse. Il faut donc essayer de se balader en fonction des prévisions pour la journée, et même tenir compte de leur évolution heure par heure. Il fait souvent très beau le matin. Le ciel est d’un bleu éclatant, entièrement uniforme. Puis soudain la brise s’amuse à un lâcher de nuage, qui se balade joyeusement dans l’azur, tout blanc, tout joli! Peu de temps après, en voilà un deuxième! Puis, soudain, c’est l’invasion! Ensuite le blanc se ternit peu à peu de gris, plus ou moins sombre, plus ou moins menaçant… Signe que la bonne part du jour se termine et qu’il faut songer à accélérer le pas: la pluie n’est peut-être plus très loin!

Pour commencer notre séjour nous avons très envie d’aller voir les endroits que nous aimons particulièrement en cette saison. Nous posons notre voiture au niveau des chalets du Plan Lacha. Le but est la cascade de Fontcouverte, par les chalets de la Meuille et la rive droite de la Clarée. Retour à Lacha par la route.

Et c’est parti vers les chalets de La Meuille, en direction de la Clarée! Une folie verte a envahi tout l’espace, les bois de mélèzes et les prairies d’herbes hautes, constellées de narcisses et de trolles…



Un joli petit sentier nous fait passer dans une zone humide à la floraison opulente, où dominent les populages des marais et les renoncules blanches. Les sols sont saturés d’eau en raison de la fonte des neiges et des averses fréquentes de ces derniers temps. Les sentiers sont transformés en sources et nous nous mouillons déjà les pieds!


Voici le Pont de Lacha. Les eaux impétueuses de la Clarée le frôlent presque et s’étalent à leur aise sur les prés et bois qui la longent. (Diaporama)

Anémone pulsatille mille-feuilles Anemone alpina
Anémone pulsatille mille-feuilles Anemone alpina

Nous sommes maintenant sur la rive droite de la Clarée. Nous longeons un bois de mélèzes où les belles et grandes anémones pulsatilles semblent beaucoup se plaire dans les petites clairières. Elles sont au top de leur floraison, vraiment magnifiques!

Notre joli sentier fleuri nous conduit au but de notre balade, à la célèbre Cascade de Fontcouverte. La Clarée se lance dans le vide de façon spectaculaire. La fonte des neiges actuellement en cours l’a transformée en torrent impétueux et tonitruant. Elle écume et éclabousse tout ce qui se trouve à proximité, envoyant une brumisation effrontée sur les randonneurs de passage que nous sommes!

Elle fait peur, tant elle est puissante et dangereuse… Il vaut mieux ne pas s’approcher de ses flots en folie car elle nous emporterait aussitôt et pour toujours…

Et voilà le mouvement et le son dans ma mini vidéo YouTube…

Et voilà comment cela se passe sur le terrain… (Merci André, pour la photo!)

Qui croirait, à quelques mètres de là, en amont, que la Clarée soit capable de s’emballer à ce point! Elle si calme et si sereine, même si son eau est abondante.

Voici maintenant à l’Auberge de la Fruitière, encore bien confinée aujourd’hui! Quel air tristounet! Vivement qu’elle ouvre… Nous y retrouvons la route goudronnée, notre trajet de retour vers le Plan Lacha.

Nous prenons tout notre temps pour rendre une visite à la jolie petite chapelle, Notre-Dame de Fontcouverte. Elle est toute humble sur son socle arrondi, gros rocher poli par les glaciers de temps très, très lointains. Mais l’écrin de très hautes montagnes qui l’entoure la valorise et lui donne une allure presque grandiose.

Il y a encore de bien jolies choses à voir en route. Notamment de superbes perspectives ver la cascade. (Diaporama)

Les Chalets de Lacha ne sont pas loin.

Retour vers les Chalets de la Meuille, vue vers l’aval de la Clarée.

Chalets de la Meuille, vue vers l’amont de la Clarée et les Cerces

Les chalets du Plan Lacha ne manquent pas de caractère. Ce toit a sans doute plein de choses à raconter sur les outrages du temps et les intempéries… Et peut-être des reproches à faire à ceux qui le laissent dans une telle détresse?

Chaque construction a son histoire…

Nous finissons notre balade en beauté: c’est la fête aux narcisses dans tous les prés alentour! Ils couvrent généreusement tout un pan de montagne et font la sarabande tout autour de la vielle ferme… Ah, quel parfum enivrant quand on met le nez dessus…


Voir aussi sur ce blog les articles précédents sur la Vallée de la Clarée et alentour

Neige et soleil à Névache 2021

Vers les Col de l’Echelle dans la neige 2021

Vers Fontcouverte, dans la neige 2021

Automne en Vallée de Névache 2017

Vallée Etroite en automne 2017

Haute Vallée de la Clarée en automne 2017

Le trésors de Plampinet 2017

Bientôt la suite…





4 réflexions sur “Printemps à Fontcouverte

Les commentaires sont fermés.