Neige et soleil à Névache

Samedi, 24 janvier 2021 – Malgré la pandémie du coronavirus et les restrictions sanitaires drastiques qui l’accompagnent, les gîtes ruraux continuent à fonctionner dans les Alpes, quelle chance pour nous! Bien sûr, les consignes sont strictes, mais nous nous y plions volontiers pour profiter d’un dépaysement bienvenu après tous ces longs confinements frustrants de 2020.



Nous affectionnons particulièrement la Vallée de la Clarée, près de Briançon, encore remarquablement protégée, qui a tant à offrir aux photographes que nous sommes! Quelle que soit la saison! Et l’hiver lui réussit particulièrement bien!

Info Route consulté nous a en quelque sorte donné le feu vert pour nous y rendre, samedi, 23 janvier. Il n’est pas aisé de circuler en voiture en hiver, qui plus est, en montagne, et à des altitudes élevées, comme ici à Névache, autour de 1600 m. Nous avons eu de la chance avec la météo et le travail exemplaire des services des routes. Nos pneus neige se sont bien comportés dans la dernière partie, un peu délicate, pour rejoindre notre gîte, Le Pré Clarée, à Roubion. (Cliquer sur le diaporama).

Le village sort de l’ombre

Dimanche 24 janvier, grand beau! Au programme: une balade contemplative par une journée exceptionnelle, entre Névache et les premières chapelles de la Haute-Clarée, juchées sur un verrou rocheux. Voici le pas à pas d’une balade faite d’émerveillement devant les panoramas, mais aussi devant ces multiples détails qui rendent ces lieux et cette journée inoubliables!

La nuit a été très froide, avec -7°C. Heureusement, le bon ensoleillement des pentes nous a fait gagner quelques degrés positifs, de sorte que nous ressentons même une certaine douceur. en marchant.

Voici la Ville Haute de Névache, le point de départ de la randonnée que nous allons faire à pied, avec nos chaussures de randonnée et nos bâtons. La neige, en effet, est déjà bien tassée par le damage, les skieurs, raquetteurs, ou simples randonneurs, qui nous ont précédés. Notre chemin monte doucement et nous permet d’admirer les toits du petit village, lourdement chargés de neige et, de temps en temps, décoiffés par une bourrasque intempestive. Cliquer sur le diaporama


Nous ne sommes pas seuls sur le chemin. C’est dimanche et les familles en profitent pour faire une virée en montagne. Pour aller prendre un grand bol d’air frais, se changer les idées et se dépenser physiquement, comme on les comprend! Libérés du masque! Tout le monde se tient respectueusement à distance et cela fait du bien de se sentir libres dans cet immense et magnifique espace blanc!

Le ciel est d’un bleu profond, sans un seul nuage. Le trajet est de toute beauté, entre les ombres et les lumières des sous-bois, puis à découvert, dans la neige éclatante. Le soleil matinal projette de très longues ombres sur la neige. Cliquer sur le diaporama

La source s’est discrètement brodé de fines dentelles, en quelques nuits…

Les épicéas sont rares par ici. Mais en voilà un, croulant sous sous ses cônes et sous la neige…

La superbe approche de la Chapelle de Bon Secours, la première de tout un chapelet, qui s’égrène le long de la route vers Fontcouverte.


Depuis la chapelle, vaste perspective sur Névache et la Montagne du Guiau, 2654 m, que la France partage avec l’Italie. Un sorbier des oiseleurs égaie le paysage de ses baies rouges éclatantes.

Face à la chapelle, une énorme congère ridée par les vents qui soufflent souvent très fort par ici.

Montée vers la deuxième chapelle, qui révèle de plus en plus la beauté des aiguilles acérées du Massif des Cerces.

La deuxième chapelle est dédiée à Sainte Barbe. Elle ressemble come deux gouttes d’eau à la précédente et l’air de famille se propage sur les suivantes aussi. Cliquer sur le diaporama

Notre balade du jour se termine ici. Elle n’est ni longue ni difficile. Cinq kilomètres aller-retour, mais au pas des photographes qui s’arrêtent partout et voudraient tout emmener dans la boite à images, pour en profiter très longtemps après. La suite, vers la chapelle de Fontcouverte, ce sera pour mardi, jour de grand soleil, promis par la météo…

Au retour nous passons par la Ville Haute de Névache. Les maisons ont toujours des allures intéressantes avec les hauteurs de neige qui les coiffent. Cliquer sur le diaporama

Quelle chance! L’église de Névache est ouverte! Nous aimons beaucoup admirer son intérieur, sobre et rustique, contrastant avec l’exubérant autel sculpté par les Maîtres du Mélézet, premier village d’Italie en descendant le Col de l’Echelle. Cliquer sur le diaporama

Dans le cimetière, les tombes disparaissent sous une épaisse couche de neige.

Un dernier regard sur le village, aux dernières lueurs du soleil, car il disparait tôt, en janvier!


Balades autour de Névache Eté-Hiver – Office de Tourisme
(cliquer pour télécharger)

Voir aussi sur ce blog les articles précédents sur la Vallée de la Clarée et alentour

Automne en Vallée de Névache

Vallée Etroite en automne

Haute Vallée de la Clarée en automne

Le trésors de Plampinet


6 réflexions sur “Neige et soleil à Névache

  1. Le paradis existe!Merci de l’avoir si merveilleusement confirmé!Transfiguré par la neige, en plus.Que peut-on ajouter à la splendeur ?

    Sylvie

    J'aime

  2. Quel plaisir de vous accompagner dans cet endroit magnifique…
    Nous n’avons pas encore pris le temps de le découvrir,
    mais, est-ce un effet de ma mobilité réduite de ces derniers jours,
    j’en ai de plus en plus envie…
    Vivement que je puisse retrouver la forme…

    J'aime

    1. Merci Sylvie, venant de ta part (la grande spécialiste des Hautes-Alpes! OUI, OUI!) ce la me touche encore plus!
      Ce n’est que la première page, il y en aura encore trois autres que tu aimeras aussi, j’en suis sure, car le temps a été fabuleux trois jours de suite!
      Bonne journée!

      J'aime

Les commentaires sont fermés.